Lubumbashi

Le triste sort de l’hôpital Jason Sendwe
(Lu sur Congo Blog - Ba Leki)

15 janvier 2009 par Le lushois, mdogo wa Katanga   

Photo_ambulance
L'ambulance est sur cale ...

Renommé jadis pour la qualité des services rendus aux populations de toute l’Afrique centrale, l’hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi ne reste plus que l’ombre de lui-même et si on n’y prend garde, il va bientôt rendre l’âme. Les différentes parties de cet établissement hospitalier succombent les unes après les autres. L’ascenseur est mort depuis un peu plus de six mois. Difficile donc pour le personnel d’assurer la liaison entre différents services repartis dans les 4 étages du bâtiment.

Le transport des malades en état d’incapacité de marche d’un pavillon à un autre ou d’un étage à un autre, s’effectue avec les moyens du bord. Pas surprenant donc de croiser dans les couloirs ou dans les escaliers, un malade sur le dos d’un infirmier avec tous les risques qui peuvent en résulter (retard en intervention pour les cas les plus urgents, contamination pour les transporteurs,…).

Les deux ambulances « don de moïse » agonisent et sont passées sur briques, en attendant leur démantèlement et peut-être la vente des pièces sur le marché noir. La pharmacie elle aussi a poussé son dernier souffle. Les malades sont donc obligés d’aller s’approvisionner en médicaments dans les petites officines de la ville.

A tout ceci s’ajoute le problème de coupures intempestives d’électricité qui cause des dégâts énormes, notamment avec les nouveaux nés prématurés dont les couveuses fonctionnent au courant électrique, une denrée de plus en plus rare au Congo.

Je crains beaucoup pour la vie de l’hôpital Jason Sendwe. Ceux qui peuvent le sauver sont trop occupés à exploiter le cuivre et d’autres minerais. Lorsqu’ils tombent malades, ils ont les moyens d’aller se faire soigner en Afrique du sud. Ceux qui ne peuvent pas s’offrir ce luxe peuvent toujours crever.